ESCALE 3 : Le Hameau des Buis

 

Corinne, la personne chargée de m’accueillir, m’avait prévenu. L’école est finie depuis quelques jours, beaucoup de familles sont parties en vacances, il n’y a pas grand monde au hameau. L’activité est au ralentie. Je décide de venir quand même, l’idée de découvrir un lieu et ses gens où le lien intergénérationnel est à la base de l’utopie me paraît super intéressant.

L’accueil par la famille de Corinne est très sympa. Après une visite du hameau, barbecue et finale du mondial dans le camping voisin sont au programme.

Je prends doucement possession de l’appartement que je partage avec Alain, venu finir son chantier de la « maisonnette ». C’est chouette, Alain, l’appart, la maisonnette…

Le lendemain, je refais un tour dans les lieux actifs pour me présenter et faire quelques images.

 

 

 

La fromagerie de Marco, le jardin, la cuisine et la salle commune. Je rencontre les quelques bénévoles qui restent durant cette période creuse. La vie du hameau tourne, effectivement, autour de l’école.

Je fais plusieurs aller/retour dans le hameau pour essayer de croiser ses habitants…pas grand monde…

Je passe encore beaucoup de temps à mettre le site à jour. Ça me rend forcément moins dispo… Il commence à faire très chaud, la probabilité de croiser des personnes diminue autant que les degrés montent !

Je sais que je pourrai frapper aux portes mais quelque chose m’en empêche. Je me sens bizarre, un truc comme le fait de ne pas se sentir à sa place. Je me rends compte aussi que, pour l’instant, toutes escales étaient dans des lieux soit pleinement aboutis, soit en pleine effervescence de l’euphorie. Ici, la construction est en passe d’être terminée, alors que le vivre ensemble n’en est encore qu’à ses prémices. J’ai l’impression de retrouver une vie conventionnelle dans un lieu alternatif.

Françoise et Philippe nous expliquent la création et les objectifs du Hameau.

 

Guillaume débarque, jeune osthéo vagabondant à la recherche, et d’un lieu qui lui corresponde, et d’un peu de lui-même. Il apporte avec lui son baluchon de fraîcheur et de candeur. Il ne reste pas longtemps. Quelques jours plus tard, je croise Florence venue également le saluer pour son départ. Elle m’aide à mettre des mots sur mon ressenti. Ce lieu est chargé en intensité, il possède une énergie vibratoire forte voire pesante quand on arrive, qui devient légère dès que le départ se fait sentir.

 

Françoise parle du fonctionnement et des relations du Hameau.

Le fonctionnement:

Les relations:

 

Une fois, le travail du site effectué, je me rends enfin pleinement disponible pour le lieu. Je vais me baigner dans la rivière en contre bas. L’eau fraîche sur le corps et le courant, s’autorisant un petit massage, me font le plus grand bien.

Au fil des rencontres, j’ai l’impression de mieux cerner le lieu et comprendre ce qui se joue ici.

Diaporama des images exposées à Montpellier.

 

Reste la sensation qu’il manque des articulations entre les habitants et les volontaires (bénévoles) mais également des passerelles entre les générations, notamment les actifs et les retraités. La question de l’autonomie financière se pose tant pour le hameau (la structure devant rembourser un gros prêt) que pour les personnes. Le hameau se trouvant relativement isolé, il est difficile pour les actifs de cumuler la vie de famille, l’investissement dans le lieu et le travail. Les écarts de rythmes de vie entre les statuts (actifs et retraités-pensionnés) peuvent amener des incompréhensions voire des tensions.

Ma perception est très limitée car le projet tourne principalement autour de l’école et nous sommes en période de vacances. Je n’ai pas pu prendre la mesure de l’ensemble des interactions se jouant entre les générations. Pourtant, l’utopie est belle et concrète. Le projet se confronte aux réalités et à ses propres contradictions pour avancer étapes par étapes, à son rythme et à celui de ses membres.

Le hameau existe bel et bien en tant que cadre, que structure. Il convient maintenant aux habitants de se retrouver autour d’un vivre-ensemble adapté aux besoins des 3 générations présentes sur le lieu et à toutes les activités développées sur place.

Contacts et informations:

http://www.la-ferme-des-enfants.com/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s