ESCALE 1: La communauté de l’Arche de St-Antoine

l'abbaye

l’entrée de l’Abbaye de St-Antoine

site article_02_ESCALE 1--3

Dès le passage du porche de l’abbaye, on est saisi par la beauté et l’harmonie du site.

Après l’avoir traversé, face au musée, se trouve l’entrée de l’Arche.

L’Arche est une communauté ouverte. Le mot « accueil » y prend tout son sens. On t’accueille tel que tu es, toi et ton passé, toi et ton présent. On accueille la vie que tu amènes avec toi. Cet accueil de la différence est à la base de la vie de la communauté de St-Antoine.
Entrer dans ce lieu c’est entrer dans un nuage de coton, de douceur, de sérénité et de bienveillance où le temps coule à sa mesure.

La communauté, ce sont des personnes (familles, célibataires, personnes seules) de différents pays, âges, milieux sociaux, unies par leur engagement dans la non-violence, comme outil de transformation de soi et de transformation de la société. Dans ce lieu habitent environ 70 personnes (enfants compris) qui ont choisi une vie simple, de partage et d’approfondissement spirituel. Parmi eux, il y a les engagés, qui habitent ici toute l’année, et des personnes qui passent un temps pour découvrir la vie communautaire. Ils sont « Féveurs/Féveuses » (participants à la formation FEVE, Formation et Expérimentation sur le Vivre Ensemble), ou en stage long, moyen ou court. Joseph explique les grands principes de cette formation

Plus d’information sur le site www.feve-nv.com

La communauté de St-Antoine fait partie de la Communauté de l’Arche, non-violence et spiritualité, fondée par Lanza Del Vasto (www.arche-nonviolence.eu)
Jorge nous raconte la communauté

La création et les objectifs de l’Arche:

Son fonctionnement:

Ses relations avec le village de St-Antoine:

Et, enfin, son avenir:

Outre la mission de vivre et faire connaître la non-violence, la communauté de St-Antoine a une vocation qui peut se définir en 4 points.
– Le travail de reconstruction de la personne : prendre conscience de qui nous sommes, travailler sur nos blocages psychologiques à partir de la prise en compte de l’unité de l’être humain (corps-âme-esprit). Ce continuel travail personnel de transformation nourrit et dynamise la communauté.
– Le travail sur la relation : apprendre à accepter l’autre tel qu’il est, apprendre à écouter, à se dire, à construire des relations fondées sur le respect mutuel. Apprendre à gérer les conflits, inévitables dans toute relation. L’apprentissage d’une relation vraie et vivante est long et difficile.
– L’accueil des pèlerins de notre époque : dans le cadre de ce village où les pèlerins ont afflué pendant des siècles vers ce lieu privilégié, la communauté accueille ceux qui se mettent en route pour trouver ou donner un sens à leur vie, ceux qui veulent enrichir leur vie spirituelle. Pour vivre cela, la communauté dispose d’un outil précieux : la maison d’accueil, qui est aussi son outil de travail et sa principale source de revenu.
– L’approfondissement de la spiritualité chrétienne : tout en gardant la vocation d’œcuménisme et de réconciliation religieuse de l’Arche, la communauté de St-Antoine choisit d’affirmer l’identité chrétienne de ses engagés. Ce choix part de la constatation qu’un vrai œcuménisme demande d’abord un enracinement dans la tradition religieuse du lieu et de la société qu’il l’héberge.

Le diaporama des images exposées sur la route de St-Antoine à Saillans..

C’est à St-Antoine que j’ai compris que je fais parti de ces pèlerins contemporains. Sans orientation religieuse mais avec une recherche spirituelle. Sur mon long chemin, cette 1ère escale est riche en sens et en symboles.
Ainsi, ces quelques jours ont été une plongée dans un monde imaginaire bien réel où l’échange, le respect, le partage et la confiance en sont les guides. Tout semble fluide et léger. Si on se rend disponible à cette sensation, on est entraîné dans ce mouvement atemporel et inaliénable, à la vitesse d’un long fleuve tranquille.
Bien sur, il y a des obstacles sur le chemin, des rapides, des chutes et des vertiges, peut être même des crues. A chaque événement, la communauté se concerte, s’écoute, s’explique, se soutien et fait le choix collectif de contourner, transcender et s’adapter à ce qui se passe autour, dedans, et dehors…N’est-ce pas ça qu’on appelle la vie ?
A chaque départ d’un membre, la communauté lui demande de choisir un chant qui célèbre son passage, la communion et le chemin. Extrait du chant de départ de Fanny.

site article_21_ESCALE 1--8

Coordonnées :
L’Arche
38 160 St-Antoine l’Abbaye
Tél : 04 76 36 45 97
Site : www.arche-de-st-antoine.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s